De L'encyclopédie

Voltaire

De "Un domestique de Louis XV..." à "...le seul savant de votre royaume ? »"








Présentation de l'auteur

    Voltaire (François Marie Arouet), écrivain philosophe français du siècle des Lumières (XVIIIème siècle). Né en 1694, c'est l'un des plus grand philosophe des Lumières, avec Diderot, d'Alembert et Rousseau. Ses écrits satiriques contre le Régent le conduisent à la Bastille. Très virulent contre le système, il est contraint de s'exiler en Angleterre. A son retour, il est élu en 1746 à l'Académie française. Il a voyagé en Europe pour diffuser les idées des Lumières. Le mouvement littéraire des Lumières est destiné à combattre l'obscurantisme. Les principales œuvres de Voltaire sont Zadig (1747), Micromégas (1752), Candide (1759).
    Il est mort en 1778.

=> Biographie de Voltaire.


Introduction

Présentation du texte :
De L'encyclopédie est un pamphlet (= écrit satirique tourné contre quelqu'un, contre une institution, contre le gouvernement ou contre une idée) et apologue (récit court, développant une argumentation indirecte, conclu par un enseignement) de Voltaire, 1774.

Résumé du texte
Dans cet extrait, un domestique raconte à Voltaire une conversation au Trianon  « soupant à Trianon », à l'époque de Louis XV « un domestique de Louis XV » au moment de la censure de l'encyclopédie « C'est dommage, dit alors le duc de La Vallière, que Sa Majesté nous ait confisqué nos dictionnaires encyclopédiques » . Les personnes présentes sont le Roi, Louis XV, Le duc de la Vallière, Le duc de Nivernois et madame de pompadour. Le sujet principal tu texte est le rôle de L'encyclopédie dans le combat contre l'ignorance « Hélas! nous en sommes réduits là sur toutes les choses de ce monde » « pour être le seul savant de votre royaume ».

Contexte :
L'encyclopédie ou le dictionnaire raisonné des sciences des arts et des métiers, dont il est question dans le texte est écrit par Diderot et d'Alembert au XVIIIème siècle de 1751 à 1772. En 1752 elle est censurée par le roi louis XV qui interdit l'impression et la diffusion des deux premiers volumes. C'est Madame de Pompadour, la maîtresse du roi et passionnée de philosophie qui jouera un grand rôle pour que le Roi retire la censure de l'Encyclopédie.

Problématique
Comment et pourquoi la connaissance permet-elle une plus grande liberté ?


Texte De L'encyclopédie

De L'encyclopédie

Extrait

    Un domestique de Louis XV me contait qu'un jour, le roi son maître soupant à Trianon en petite compagnie, la conversation roula d'abord sur la chasse, et ensuite sur la poudre à tirer. Quelqu'un dit que la meilleure poudre se faisait avec des parties égales de salpêtre, de soufre, et de charbon. Le duc de La Vallière, mieux instruit, soutint que pour faire de bonne poudre à canon il fallait une seule partie de soufre et une de charbon, sur cinq parties de salpêtre bien filtré, bien évaporé, bien cristallisé.
    « Il est plaisant, dit M. le duc de Nivernois, que nous nous amusions tous les jours à tuer des perdrix dans le parc de Versailles, et quelquefois à tuer des hommes ou à nous faire tuer sur la frontière, sans savoir précisément avec quoi l'on tue.
    — Hélas ! nous en sommes réduits là sur toutes les choses de ce monde, répondit Mme de Pompadour ; je ne sais de quoi est composé le rouge que je mets sur mes joues, et on m'embarrasserait fort si on me demandait comment on fait les bas de soie dont je suis chaussée.
    — C'est dommage, dit alors le duc de La Vallière, que Sa Majesté nous ait confisqué nos dictionnaires encyclopédiques, qui nous ont coûté chacun cent pistoles : nous y trouverions bientôt la décision de toutes nos questions. »
    Le roi justifia sa confiscation : il avait été averti que les vingt et un volumes in-folio, qu'on trouvait sur la toilette de toutes les dames, étaient la chose du monde la plus dangereuse pour le royaume de France; et il avait voulu savoir par lui-même si la chose était vraie, avant de permettre qu'on lût ce livre. Il envoya sur la fin du souper chercher un exemplaire par trois garçons de sa chambre, qui apportèrent chacun sept volumes avec bien de la peine. On vit à l'article Poudre que le duc de La Vallière avait raison ; et bientôt Mme de Pompadour apprit la différence entre l'ancien rouge d'Espagne, dont les dames de Madrid coloraient leurs joues, et le rouge des dames de Paris. Elle sut que les dames grecques et romaines étaient peintes avec de la pourpre qui sortait du murex, et que par conséquent notre écarlate était la pourpre des anciens ; qu'il entrait plus de safran dans le rouge d'Espagne, et plus de cochenille dans celui de France.
    Elle vit comme on lui faisait ses bas au métier ; et la machine de cette manœuvre la ravit d'étonnement. « Ah ! le beau livre ! s'écria-t-elle. Sire, vous avez donc confisqué ce magasin de toutes les choses utiles pour le posséder seul, et pour être le seul savant de votre royaume ? »



Annonce des axes

I. L'homme est ignorant dans de nombreux domaines
II. La confiscation par le Roi de L'encyclopédie
III. L'Encyclopédie permet de diffuser le savoir



Commentaire littéraire

I. L'homme est ignorant dans de nombreux domaines

- Idée de départ : Ignorance
- Exemple. « Il est plaisant, dit M. le duc de Nivernois, que nous nous amusions tous les jours à tuer des perdrix dans le parc de Versailles, et quelquefois à tuer des hommes ou à nous faire tuer sur la frontière, sans savoir précisément avec quoi l'on tue. »
« je ne sais de quoi est composé le rouge que je mets sur mes joues, et on m'embarrasserait fort si on me demandait comment on fait les bas de soie dont je suis chaussée ».
- Le début du texte nous procure l'illusion d'apprendre la composition de la poudre au travers d'un discours narratif indirect. Le duc de la Vallières expose de manière savante son avis sur la question. Le passage du discours indirect au discours direct est destiné à nous montrer de manière percutante qu'ils ne savent rien. Le discours direct appuie l'importance des propos tenus.


II. La confiscation par le Roi de L'encyclopédie

- Idée : la connaissance est une arme.
- Le duc de La Vallière déplore la confiscation de l'Encyclopédie par le Roi que la cour de l'époque avait financé. On se rend compte que l'encyclopédie répond à toutes les interrogations et nous démontre par-là l'importance de cet ouvrage.
- Voltaire dénonce violemment le pouvoir abusif du souverain avec la phrase du duc de La Vallière « que Sa Majesté nous ait confisqué nos dictionnaires encyclopédiques, qui nous ont coûté chacun cent pistoles : nous y trouverions bientôt la décision de toutes nos questions ». Ce discours au style direct rend plus efficace et plus percutante la dénonciation.
- L'Encyclopédie pour le roi est « la chose du monde la plus dangereuse pour le royaume de France », ce qui appuie l'idée selon laquelle la connaissance est nuisible au pouvoir => Obscurantisme contre lequel se bat Voltaire, prouvant ainsi qu'il appartient aux philosophes des Lumières.
- « Ah ! le beau livre ! s'écria-t-elle. Sire, vous avez donc confisqué ce magasin de toutes les choses utiles pour le posséder seul, et pour être le seul savant de votre royaume ? ». Si Mme de pompadour se permet de critiquer la confiscation de l'Encyclopédie par le roi c'est parce qu'elle était sa maîtresse. À travers ces paroles, Voltaire dénonce encore le pouvoir abusif.


III. L'Encyclopédie permet de diffuser le savoir

- Idée : La découverte à travers la lecture des articles des réponses aux questions que se posaient les personnages au début du texte.
- Il y a une rupture dans le type de discours nous passons du style narratif à un style d'exposition technique à la manière dont l'Encyclopédie était écrite. Abondance de détails et style sophistiqué. Cela permet de montrer la richesse de l'Encyclopédie.
- « Elle vit comme on lui faisait ses bas au métier ; et la machine de cette manœuvre la ravit d'étonnement » cette phrase de Mme de Pompadour montre le plaisir que procure la connaissance « la ravit d'étonnement ».
- Mme de Pompadour fait une métaphore : L'Encyclopédie apparaît comme un «  magasin de toutes les choses utiles ». Cela montre que la connaissance n'est pas qu'un divertissement mais a une réelle utilité pratique.





Conclusion

    Voltaire tente de démontrer au lecteur que le roi a confisqué les ouvrages pour empêcher ses sujets de devenir plus libre en accédant à la connaissance. Ainsi Voltaire entend convaincre le lecteur de la nécessité de la lecture.




Retourner à la page sur l'oral du bac de français 2017 !
Merci à celui ou celle qui m'a envoyé cette analyse sur De L'encyclopédie de Voltaire