La Tortue et le Lièvre

Fable de Esope






Fable de Esope

La Tortue et le Lièvre


    Le Lièvre considérant la Tortue qui marchait d'un pas tardif, et qui ne se traînait qu'avec peine, se mit à se moquer d'elle et de sa lenteur. La Tortue n'entendit point raillerie, et lui dit d'un ton aigre, qu'elle le défiait, et qu'elle le vaincrait à la course, quoiqu'il se vantât fièrement de sa légèreté. Le Lièvre accepta le défi. Ils convinrent ensemble du lieu où ils devaient courir, et du terme de leur course. Le Renard fut choisi par les deux parties pour juger ce différend. La Tortue se mit en chemin, et le Lièvre à dormir, croyant avoir toujours du temps de reste pour atteindre la Tortue, et pour arriver au but avant elle. Mais enfin elle se rendit au but avant que le Lièvre fut éveillé. Sa nonchalance l'exposa aux railleries des autres Animaux. Le Renard, en Juge équitable, donna le prix de la course à la Tortue.

Esope (VIIe-VIe siècle av. J.-C)




Texte et commentaire de la fable Le Lièvre et la Tortue de Jean de la Fontaine.



Le Lièvre et la Tortue - Jean de la Fontaine - Illustration de G. Doré / Streller
Le Lièvre et la Tortue - Jean de la Fontaine - Illustration G. Doré / Streller



Retourner à la page sur l'oral du bac de français 2017 !