LE MARIAGE DE FIGARO

Beaumarchais

Acte I, scène 10





Introduction :

Situer l’action :

Le comte courtise Suzanne, tout le monde est au courant
Deux obstacles pour le mariage entre figaro et Suzanne : Marceline et le comte


Relevé des apartés :

Figaro et Suzanne L 8, 9, 10 => complicité entre les 2 personnages, piège au comte mais Suzanne reste sceptique
Le comte (rep 17) " la perfide " => le comte n’est pas dupe et prend en compte le jeu et a compris qu’on lui tendait un piège
Le comte (rep 20) " c’est un jeu " => on voit encore mieux que le comte est au courant du complot
Le comte (rep 24) " je suis pris " => le comte avoue donc son incapacité à éviter le piège
" faisons chercher Marceline " => annonce une nouvelle menace

Tous ces apartés nous montre la progression de l’action


Etude de l’ironie :

Figaro : réplique 10 : la didascalie nous alerte, il se moque du comte en le flattant : flatteries hyperboliques ( rep 10, 12, 16, 18, 19 : flatte l’honnêteté et la qualité du comte).

La comtesse utilise l’ironie (rep 26) : " que vous aviez " elle montre ici qu’elle a compris mais le comte réagit (rep 22) : " que j’ai toujours ".

Figaro joue sur le symbolisme du mariage " toque virginale blanche " où " virginale " est en rapport direct avec le sujet et " blanche " symbolise la pureté => habileté de figaro.




Réplique 11 :

Le comte fait référence à son honnêteté, sa noblesse. Il se doit de dire ça car ses valets son présent et il veut donner une bonne image de lui, mais aussi car il ne veut pas blessé son amour propre et cela nous montre encore plus que le comte est fier de lui. Il est pris au piège par Figaro mais il est surtout piégé par lui-même et par son orgueil.


Rôle des vassaux :

Ils nous montrent l’habileté de Figaro qui sait que le comte ne pourra donner une mauvaise image de lui à ses vassaux : - réplique 8 : Les vassaux sont pris à témoin

- réplique 14 : interpellation directe => réaction guidée

- réplique 23 : réaction d’approbation du comte qui a donc réussi a donner une bonne image de lui mais est tombé dans le piège tendu par Figaro.

On peut donc dire que Figaro amène les vassaux pour manipuler le comte => habileté de Figaro


Rythme :

  Avec les virgules, Beaumarchais met en évidence des mots ou des symboles en rapport avec le mariage. Mais on peut aussi remarquer que la fin du texte prend un aspect solennel : emploi de l’impératif et plus de virgules.






Retourner à la page sur Le Mariage de Figaro !
Retourner à la page sur l'oral du bac de français !


Merci à Jean-Marie qui m'a envoyé cette fiche...