Les conquérants

José-Maria de Hérédia






Introduction

Les Conquérants est un poème issu du recueil Les Trophées. Trophée : Témoignage de victoire, aspect esthétique.


Lecture du poème



Télécharger Les conquérants - de Hérédia en version mp3 (clic droit - "enregistrer sous...")
Lu par René Depasse - source : litteratureaudio.com


Les conquérants

Comme un vol de gerfauts hors du charnier natal,
Fatigués de porter leurs misères hautaines,
De Palos de Moguer, routiers et capitaines
Partaient, ivres d'un rêve héroique et brutal.

Ils allaient conquérir le fabuleux métal
Que Cipango murit dans ses mines lointaines,
Et les vents alizés inclinaient leurs antennes
Aux bords mystérieux du monde occidental.

Chaque soir, espérant des lendemains épiques,
L'azur phosphorescent de la mer des Tropiques
Enchantait leur sommeil d'un mirage doré;

Où, penchés à l'avant de blanches caravelles,
Ils regardaient monter en un ciel ignoré
Du fond de l'Océan des étoiles nouvelles.

José-Maria de Hérédia


Observation, présentation, forme :
- Sonnet classique (ABBA ABBA CCD EDE).
- La structure expose une double thématique.
- Dernier vers -> Chute.

Sujet, thème :
Histoire des conquistadores (expéditions maritimes pour ouvrir de nouvelles routes et découvrir de nouveaux pays fin XVème).

Type de texte :
Descriptif et narratif => Refus du lyrisme de la poésie.

Situation d’énonciation :
Narrateur Omniscient.

Registre :
Epique (rappel : l’épopée est un genre littéraire qui évoque les exploits de héros hors du commun dans des situations extraordinaires mais on trouve également le registre épique dans les romans et en poésie).

Visée :
Susciter crainte et admiration.

Plan, composition du texte :
Deux parties :
        - Evocation du départ et des motivations des aventuriers.
        - Le rêve et le mystère.

Progression du registre épique au registre merveilleux.

Etudes détaillée des strophes :
Champs lexicaux, procédés grammaticaux, figures de style, rythmes, sonorités.

Plan du commentaire : (Du plus évident au plus caché pour les axes de lecture)

I Une forme traditionnelle, une esthétique formelle :

Observation des règles du sonnet. Rimes riches et progression traditionnelle.

II Evocation épique : Du réalisme historique au merveilleux :

Réalisme : Evocation des lieux, les motivations, les moyens (caravelle), l’état d’esprit des aventuriers, champs lexicaux (cruauté, âpreté, férocité, violence), comparaison.
L’épopée : L’élan du rythme, les pluriels sans article, l’amplification.
Un mirage : Progression, champ lexical de l’éclat ; des sensations et des couleurs ; champ lexical de la découverte.

III Une apologie de l’aventure :

Un hommage aux conquérants du nouveau monde ?
De la quête matérielle à la quête spirituelle.
Emotion liée à une des grandes aventures de l’humanité.




Conclusion

La poésie comme art -> Technique visant à faire quelque chose de beau mais pas forcément émouvant (la maladresse peut être plus émouvante !).







Retourner à la page sur l'oral du bac de français !


Merci à Sébastien pour cette fiche