L'INGENU

Voltaire

L’esprit des Lumières dans l’Ingénu





Un ouvrage satirique, une critique

Critique religieuse
     - l’Eglise chrétienne
     - L’intolérance religieuse
     - L’hypocrisie religieuse

Critique politique (monarchie absolue)
     - Roi inaccessible, trompé par ses proches
     - L’arbitraire royal
     - Comparaison avec l’Angleterre

Critique sociale
     - Justice bafouée
     - Administration lente, inefficace, corrompue
     - Paris opposé à la province


Le personnage de l’Ingénu : incarnation de la figure du philosophe

     - L’Ingénu : celui qui est libre de toutes contraintes (de jugement). Son détachement du sonde = son détachement de raisonnement
     - L’Ingénu est franc et honnête : regard étranger mettant en évidence les dysfonctionnements de la société
     - Le thème du bon sauvage : incarnation de la bonté de l’homme non corrompu par la société.

Un esprit vierge
     - jugement neuf, pas de préjugés
     - jugement fondé sur l’observation et la raison

L’évolution du huron ‘J’ai été changé de brute en homme’
     - La formation intellectuelle (lecture, argumentation de l’Ingénu)
     - Education sociale, mondaine et sentimentale : règles de bienséances
     - A la fois regard et porte-parole de Voltaire : sensibilité, rationalisme, déisme et humanisme


Les armes littéraires : le genre du conte

Le détour de la fiction
     - Plaisir de la lecture romanesque
     - Séduction de l’exotisme
     - ‘Emblème de la vérité’ : la forme des personnages stéréotypés => fragilité de la condition humaine

La satire
     - la caricature
     - l’ironie
     - le comique
     - la parodie du conte traditionnel et du roman sentimental

Pouvoir (ambigu) de la parole
     - La parole fait avancer le récit
     - Dialogue entre le huron et Gordon : central, point positif du texte, belle leçon de tolérance.
     - Le conte fait réfléchir celui qui est dans l’erreur plutôt que de le forcer à penser juste


Conclusion

     L’Ingénu est moins l’illustration d’un système que d’une pensée intrépide d’une confiance hardie dans la raison, dans l’homme et l’être suprême, exemple du pouvoir de l’esprit et du langage dans le combat pour l’homme.
Retourner à la page sur L'ingénu - Voltaire !
Retourner à la page sur l'oral du bac de français 2017 !