Pensées diverses sur la comète

Bayle

"Que ne pouvons-nous voir ce qui se passe dans l'esprit des hommes..."
Chapitre VII





Introduction

    Ce texte date de la fin du XVII siècle et fonde la pensée du XVIII siècle. C'est-à-dire exposant ce que doit être l'esprit d'examen / observer soi-même et ne croire que ce qu'on a observé, examiné. Bayle profite de l'apparition d'une comète (1680) qui a été considérée comme un signe divin par l'Eglise censée empêcher le progrès de l'athéisme pour avancer l'argument théologique suivant : Dieu s'il existe ne peut se servir de prodige renforçant la superstition des gens même pour combattre l'athéisme. Bayle profite de cette comète pour parler des superstitions et plus largement pour parler du fanatisme religieux et de l'endoctrinement. Ligne 1 à 2, 13 à 16 c'est l'esprit d'examen et 3 à 12 c'est le mécanisme de la tradition.

Lecture du texte

Annonce des axes


Explication méthodique

I Le mécanisme extérieur du préjugé
  1. Le constat d'une réalité


  2. - université de la tradition : (l.2)  " infinité "
    singulier/collectif (l.13) " 100 millions ", " multitude "
    - consentement universel

    gradation des "victimes" consentantes :
    - l.23 doctrine " plusieurs autres "
    - l.4 " plusieurs autres "
    - l.10 " tout le monde croyait "  -> répétition (enfermement)
    - l.7 à 8 " le nombre augmentant de jour en jour "

  3. La perversion d'un idéal


  4. - paresse (défaut humain) : " se délivrer de la peine " l .7 à 8
                                        " paresse naturelle " l. 5                   paresse intellectuelle
                                        " paresseux " (répétition)
    conséquence

     
    démarche légère -> peu rigoureuse " supposer "
                                            " débiter " lexique de la subjectivité
                                            " préjugé "
                                            " persuader "

    - la subjectivité permet d'influencer la raison de ceux qui écoutent en leur donnant confiance
    - crédulité (facilité a croire = naïveté) ->  appel a la sensibilité ¹ sensiblerie
    excès de sensibilité = impressionnables
    acte de persuasion ¹ conviction

    Persuasion Conviction
    -sentiment
    -subjectif
    -lyrisme
    -vocabulaire
    -flatterie
    -gestes
    -interpellation
    -flatterie
    -ironie/humour
    -partialité
    -anecdote
    -voix
    -concession
    -raison
    -argument
    -analyses
    -abstraction
    -exemples
    -synthèse
    -objectif

    Dans ce texte, il y a utilisation de la persuasion comme arme de conviction (confusion des deux).

    - obligation (absence de liberté)
    tyrannie -> " autorité " (l.2) ; " peur " (l.10) ; " nécessite de croire " (l.10) ; " contredire " (l.11) ; " réduit " (l.10)
    rébellion -> " factieux " (l.11) ; " sectateure " (l.15)
    Absence absolue de liberté de penser

    - paradoxe (absurde)
    mérite à ne rien examiner
    Absence d'individualité ("million", "on"). Absence de réflexion = mérite

    On est dans une situation paradoxale qui met en valeur l'autorité aveugle du pouvoir au XVIII siècle. Bayle a ainsi démontré que le nombre d'adeptes d'une religion n'est pas une garantie de la valeur de la religion (ne pas se fier aux chiffres).


    II La véritable démarche intellectuelle implicite : esprit d'examen

    1) l'implicite dans le texte

    - la religion -> le lien entre l'Eglise et l'Etat est contesté " faisant justice à chaque chose " (l.15)
    - mise en cause des croyants  " augmentent de jour en jour " ;  " Antiquité "
    - le clergé -> périphrase (" 2,3 personnes "(l.3) ; " enseigne ") : précautions oratoires.

    2) l'esprit d'examen

    - l. 3 à 4 examen de la doctrine
    - l.6 examiner soigneusement (rigueur)
    - l.8 examiner une opinion
    - l.11 savoir plus que les autres et contredire


Conclusion
- Bayle distingue la religion de l'opinion et propose pour lever toute ambiguïté la mise en place d'un esprit d'examen rigoureux.
- Il dénonce la théocratie en France et dénonce les persécutions faites à tous ceux qui s'opposent à ce système (protestants et athées).





Retourner à la page sur l'oral du bac de français!


Merci à celui qui m'a envoyé cette fiche...