Le Jeu de l'amour et du hasard

Marivaux

Acte I, scène 1






Plan de la fiche sur la scène 1 de l'acte I de Le Jeu de l'amour et du hasard de Marivaux :
Introduction
Annonce des axes
Commentaire littéraire


Introduction

    Le Jeu de l'amour et du hasard est une pièce de théâtre en trois actes écrite en prose par Marivaux et publiée en janvier 1730. Elle a été créée pour le théâtre Italien, à l'hôtel de Bourgogne pour un public plutôt aisé ; les représentations avaient lieu l'après-midi.
    Le Jeu de l'amour et du hasard met en scène des personnages typiques de la comédie, comme par exemple Arlequin, célèbre surtout dans la commedia dell'arte. Cette pièce traite d'un sujet traditionnel de la comédie : le mariage, la découverte de l'autre et du sentiment amoureux par le déguisement. Les 3 actes sont les étapes de cette découverte.
    De cette manière, on voit un reflet de la société : Orgon est un petit noble, on peut donc observer les rapports maître/valet. Silvia est une jeune fille moderne, qui veut choisir son époux et son père se montre compréhensif. Mais cela ne reflète pas totalement la mentalité de l'époque où les filles étaient entièrement soumises à l'autorité du père.

    Cette liberté est surtout prise pour rendre l'intrigue intéressante.

    Nous allons étudier la scène d'exposition (scène 1 de l'Acte 1) de la pièce.


Lecture du texte


Annonce des axes

I. Une discussion animée
II. Conflit de deux personnalités
III. Eléments de l’exposition



Commentaire littéraire

I. Une discussion animée

1. Etude du mouvement de la scène (progression de la construction)
Début "In medias res" (= dans le schéma quinaire, l’élément perturbateur est intervenu avant le début du livre) : les reproches entre Silvia et Lisette ont commencés avant le levé du rideau. Leur sujet est le choix du mari, et quelles sont les qualités d’un bon mari. La tension monte, opposition des arguments, ...

2. Une syntaxe expressive qui montre l’affrontement et une expression exacerbée des sentiments
Remarquer les points d’exclamations, par exemple lors de la troisième réplique : l’emploi de deux phrases exclamatives révèle un agacement mêlé de mépris.

3. Enchaînement des répliques par réaction aux mots de l’interlocuteur
Par exemple, toujours à la troisième réplique, Silvia reprend les mots de Lisette.


II. Conflit de deux personnalités

1. Une maîtresse et sa servante
Ce sont deux personnages socialement différents. Leur différence sociale est marquée par la situation d’énonciation : Lisette appelle Silvia "Madame". Les jurons de la servante ("Pardi !", "Vertuchoux !") sont opposés aux paroles soutenues de Silvia. Sur cette, il faut imaginer que les costumes identifient les personnages.

2. Des relations nuancées
Il y a une certaine intimité, complicité entre les deux femmes. Cela est traduit par le passage au tutoiement et l’appel à la pitié fait par Silvia.

3. Les deux femmes ont des positions opposées face au mariage
Lisette est en quelques sortes le porte parole de l’opinion commune alors que Silvia se sert du sujet du mariage pour revendiquer sa personnalité (noter par exemple la différence entre les pronoms "moi" et "on"). Lisette accuse donc Silvia de bizarrerie.


III. Eléments de l’exposition

1. Eléments dramatiques
Projet de mariage de Monsieur Orgon, refus de Silvia. Lisette est célibataire.

2. Eléments psychologiques
Bon sens populaire de Lisette opposé à la réaction de Silvia qui fait part de son inquiétude, son angoisse.

3. La tonalité comique
La tonalité comique est due à la situation, au contraste entre le caractère des deux femmes, au comique de mœurs, et au comique de mots (exemple : jurons et expressions de Lisette : "tout sera bon dans cet homme là !" elle décrit Dorante comme un morceau de viande).





Conclusion


Retourner à la page sur le Jeu de l'amour et du hasard !
Retourner à la page sur l'oral du bac de français 2017 !
Merci à Amélie pour cette fiche sur la scène 1 de l'acte I de Le Jeu de l'amour et du hasard - Marivaux