Le cageot

Francis Ponge - Le parti pris des choses (1942)








Introduction

Francis Ponge
Francis Ponge

Francis Ponge (1899-1988) est un poète du XXème siècle proche du surréalisme. Le poème en prose Le cageot est extrait du recueil Le Parti pris des choses (1942) dans lequel Francis Ponge évoque de nombreux objets dans des textes courts. Le titre du recueil est contradictoire car les choses, objets sans conscience, ne peuvent prendre parti.

Tout d'abord, c'est une parodie de dictionnaire qui sera analysée. Ensuite, c'est un cageot ré-enchanté qui sera abordé. Enfin, c'est une vanité ou un sapate (offrir un cadeau d'une grande valeur caché dans un autre de moins grande valeur) qui sera étudié.

Problématique : En quoi ce texte est-il poétique ?



Texte du poème

Lecture audio du poème Le cageot

Le cageot


    A mi-chemin de la cage au cachot la langue française a cageot, simple caissette à claire-voie vouée au transport de ces fruits qui de la moindre suffocation font à coup sûr une maladie.
    Agencé de façon qu'au terme de son usage il puisse être brisé sans effort, il ne sert pas deux fois. Ainsi dure-t-il moins encore que les denrées fondantes ou nuageuses qu'il enferme.
    A tous les coins de rues qui aboutissent aux halles, il luit alors de l'éclat sans vanité du bois blanc. Tout neuf encore, et légèrement ahuri d'être dans une pose maladroite à la voirie jeté sans retour, cet objet est en somme des plus sympathiques - sur le sort duquel il convient toutefois de ne s'appesantir longuement.

Francis Ponge - Le Parti pris des choses - 1942



Annonce des axes

I. Un texte entre palimpseste et parodie de dictionnaire : une définition triviale
1. Une définition
2. Objet prosaïque

II. Le cageot, au-delà du simple objet
1. Un destin inéluctable
2. Le cageot est valorisé

III. Un sapate ou une vanité
1. La vanité le « memento mori »
2. Véhicule de la langue
3. Réflexion sur la poésie : un sapate


Commentaire littéraire

I. Un texte entre palimpseste et parodie de dictionnaire : une définition triviale

Palimpseste : Parchemin dont la première écriture, grattée ou lavée, a fait place à un nouveau texte.

1. Une définition

- Poème définition, malgré l'article « le » devant cageot, qui ne se retrouverait pas dans une définition de dictionnaire.
- La « langue française » s'établit à travers la poésie et est donnée par le dictionnaire : lexicologie
- Inversion cage/ cachot dans le poème (pas dans l'ordre alphabétique) -> dimension parodique, prouve que le poème n'est en fait pas assimilable au dictionnaire
* beaucoup plus de mots entre cage et cachot
* pas « cageot » dans le Littré

- Mot valise (surréalisme) cage + cachot = cageot
- Présent de vérité générale dans tout le texte
- Allitération en [c] dans la première phrase : définition de prononciation, cassant bruit du cageot.
- Assonances en [a] et [o] : lettres sonores du cageot, rythme le poème pleins/ vides.

2. Objet prosaïque

- Prosaïque = banal
- Humble
- Bois blanc : sans valeur, résistant et souple
- Habituel mais inattendu
- « Il ne sert pas deux fois » : un objet support voué à disparaître -> longue phrase -> effet d'attente.


II. Le cageot, au-delà du simple objet

1. Un destin inéluctable

- Dans les premiers mots du poème : « chemin » : cheminement de la compréhension.
- « Agencé de façon qu'au terme de son usage il puisse être brisé sans effort » -> toute la vie du cageot est résumée.
- Troisième paragraphes « A tous les coins de rues qui aboutissent aux halles » -> Idée de la mobilité de l'objet.
- « à la voirie jeté » à la place de jeté à la voirie
- « mi-chemin » + « transport » : champ lexical du transport
- La durée de l'objet : un cheminement, dans sa création l'idée de la destruction.
- « sans retour », « sort » : le cageot ne peut échapper à son destin d'être détruit.

2. Le cageot est valorisé

Ponge valorise l'objet prosaïque qu'est le cageot :

- Omniprésence du cageot : « A tous les coins de rues »
- Champ lexical de la lumière : « il luit alors de l'éclat »
- Simplicité : « sans vanité »
- Pureté : « blanc »

Par les denrées qu'il contient :
- « les denrées fondantes et nuageuses »
* agréables/ douces/ fragiles
* contrebalancent la maladie
* éphémère
* préciosité
- Maladie : fruit de la passion + champ lexical de la maladie
- Rimes intérieures : fruit/maladie à la façon de vers.

Par la personnification :
- « maladroite »
- « en somme des plus sympathiques »
- « ahuri » -> le cageot est conscient de son destin, et s'en étonne. « ahuri » : Ponge montre ici l'absurdité de se débarrasser de cet objet « Tout neuf encore ».
- Contrebalance la fragilité et la menace.


III. Un sapate ou une vanité

Sapate : cadeau d'une grande valeur caché dans un autre de moins grande valeur.
Vanité (ici) : représentation picturale évoquant la précarité de la vie et l'insignifiance des occupations humaines.

1. La vanité le « memento mori »

« memento mori » : locution latine signifiant « souviens-toi que tu vas mourir ».

- « au terme » -> la fin et le mot.
- Champ lexical de l'emprisonnement (« cage », « cachot », « suffocation »).
- Les fruits dans le cadre de la vanité : nature morte.
- Les fruits passagers du cageot.
- Allitération en [f] : « ces fruits qui de la moindre suffocation font à coup une maladie » -> phrase qui montre le caractère fragile de ces fruits, comme la vie humaine est fragile.
- Le cageot devient figure de l'homme => valeurs universelles -> dimensions tragique et mortelle de l'homme.
- Il ne sert pas deux fois : soumis à un sort, mortel.

2. Véhicule de la langue

- Une dimension ludique qui contrebalance le tragique.
- Des plus sympathiques : hyperbole (ludique).
- L'humour d'un cageot : objet marginal.
- Proche du surréalisme.
- Les jeux de mots -> une pointe comique.

3. Réflexion sur la poésie : un sapate

- Prendre le cageot pour y mettre la poésie (les fruits nuageux).
- Le tiret de la dernière phrase marque une brisure : il faut garder une légèreté malgré le sort tragique du cageot.
- « Ne pas s'appesantir » : métaphore : la poésie est un objet léger, il ne faut pas l'étouffer par les mots. Double sens : ne pas s'attarder sur le sort du cageot, mais également ne pas mettre d'objets lourds sur le cageot car il risquerait de se briser -> humour.
- Réflexion sur l'évocation poétique (surréalisme).
- Qualités : léger et pratique.


Conclusion

Francis Ponge livre sur l'objet banal qu'est le cageot un regard poétique. Ponge nous montre que cet objet banal renferme une métaphore de la vie que la langue poétique dévoile.

Retourner à la page sur l'oral du bac de français 2017 !
Merci à Louise pour cette fiche sur Le cageot de Francis Ponge - Fiche corrigée par un professeur de français