Candide ou l'Optimiste

Voltaire


Biographie de Voltaire

Texte intégral de Candide (193 ko)
Lien externe : Version audio de Candide de Voltaire


Voici les différentes fiches de révision sur Candide de Voltaire :

Résumé de Candide
Grands thèmes dans Candide
Candide, une œuvre représentative de l’esprit des Lumières ?
Carte du trajet de Candide

QCM sur l'intrigue de Candide

- Incipit du livre chapitre 1er entier
- Chapitre 1er début du chapitre 1er entier
- Le château de thunder-ten-tronckh chapitre 1er
- L'enrôlement chapitre 2
- Chapitre 3ème extrait
- Comment Candide se sauva d'entre les Bulgares chapitre 3
- Chapitre 5ème
- Fessé, Absous et Béni chapitre 6ème
- Histoire de Cunégonde chapitre 8ème
- Chapitre 16ème  début du chapitre à « ...quelque méchante affaire. »
- L'Utopie de L'Eldorado chapitre 17ème
- Eldorado chapitre 18ème
- Le nègre de Surinam chapitre 19ème
- Conclusion « Candide, en retournant dans la métairie… » jusqu’à la fin
- Conclusion 2ème commentaire
Voltaire
Voltaire




Emission de France Culture sur Candide de Voltaire :



Voici les fiches de lecture payantes de notre partenaire fichesdelecture.com, pour compléter votre analyse ou trouver un autre extrait :

- Chapitre 1
- chapitre 3 (partie 2)
- Chapitre 2 (partie 1)
- Chapitre 2 (partie 2)
- Chapitre 3 (partie 1) : Les horreurs de la guerre
- Chapitre 3
- Chapitre 5
- Chapitre 6 (L'autodafe)
- L'autodafé
- Chapitre 12 : Le récit de la vieille
- Chapitre 14
- Chapitre 17 : Arrivée au pays d'Eldorado
- Le nègre du Surinam
- Chapitre 19
- Chapitre 19
- Chapitre 20
- Chapitre 21
- Chapitre 22
- Chapitre 30
- Conclusion et fin du vagabondage

- Comparaison entre les chapitres 1 et 30
- Le plaisir de la fiction, la moquerie et la philosophie
- Fiction et réalité / la critique religieuse et sociale
- Analyse du style et des idées




    Candide a été publié en 1759. C'est une période pénible pour Voltaire (guerre de 7 ans entre la France et la Prusse très meurtrière). Il y également eu un tremblement de terre très dévastateur à Lisbonne en 1755 qui l'a beaucoup marqué. Candide est une réflexion sur le mystère du mal et sur comment concilier l'existence du mal sur terre avec l'existence de Dieu. Candide est publié simultanément à Genève, en Angleterre et en France. Candide est présenté comme un ouvrage traduit de l'Allemand par le Dr Ralph. Les romans, à l'époque, ne sont pas signés. Les romans sont superficiels, contrairement au théâtre considéré comme bien supérieur.

    Ce conte philosophique est basé, comme le signale son nom, sur le personnage principal qui se nomme Candide. Ici, le lecteur est le spectateur de l’évolution du caractère et de la réflexion de Candide.

  Tout au long de ce roman, qui est en réalitéun conte philosophique, Voltaire critique implicitement l’optimisme et la Religion et ses représentants. En effet, le lecteur attentif remarque que Voltaire créé un certain affrontement entre l’Optimisme, qui est personnifié par Pangloss, et le Pessimisme, qui est personnifié par Martin. L’un ne pouvant pas prévaloir l’autre.


Candide
  " Sa physionomie annonçait son âme. ". Voltaire nous décrit Candide comme un personnage peu crédible et très crédule. Il croit aveuglément à la philosophie de Pangloss, le précepteur du château. Il ne pense jamais par lui-même, cherche toujours conseil auprès de quelqu’un d’autre que lui et est très dépendant de Pangloss. C’est vers la fin du conte que Candide pourra pour la première fois, faire taire Pangloss et lui exposer sa pensée sans redouter quelque moquerie de sa part.

Naïf et insouciant, le jeune Candide aime éperdument la belle Cunégonde mais seulement pour ses attraits, je cite, " fraîche, grasse et appétissante ".

C’est d’ailleurs à cause d’elle que Candide se fait renvoyer du beau château de Thunder-ten-tronckh comme Adam se fit renvoyer du Jardin d’Eden lorsqu’il goûta au fruit défendu, Cunégonde étant ici le fruit défendu.

Cunégonde
  C’est la fille du baron de Thunder-ten-tronckh.

En intégrant le personnage de Cunégonde à ce conte quelque peu épique, Voltaire cherche à démontrer que les femmes ne sont que des sources d’ennuis. Le renvoi de Candide du château en est un très bel exemple. Rappelons que Voltaire se sert beaucoup de sources Antiques et qu’une femme d’une très grande beauté nommée Hélène était la cause de la Guerre de Troie et de sa décadence. C’est une fois encore, un argument assez dépréciatif contre les femmes.

Pangloss
  " Le précepteur Pangloss était l’oracle de la maison. " Rien qu’avec ces quelques mots, Voltaire nous présente le personnage le plus amusant et le plus ridicule de tout le conte. Pangloss est un disserte en tout point, il avance des théories sur l’Optimisme inspirées de Leibniz qui finissent par devenir de plus en plus pathétiques vers la fin du récit..

Voltaire, qui n’aime pas ce genre de personnage, nous met en garde contre de pareilles gens.

Martin
  C’est l’opposé de Pangloss. Très terre-à-terre à cause de ses expériences malheureuses, il donne de très bons conseils à Candide quand celui-ci en demande. Il rencontrera Candide au chapitre 19 quand Candide s’apprête à retourner en Europe.

Cacambo
  Il est un des rares personnages à donner des conseils utiles à Candide, avec la vieille et Martin. Il a apparemment beaucoup d’expérience car il sait quoi faire en toute circonstance.

Voltaire veut que le lecteur tire une leçon de Candide : il vaut mieux cultiver son jardin et trouver sa propre harmonie plutôt que de s’occuper de celle du monde et de philosopher sur celle-ci.


Annexe :     Comparaison de Candide et La Princesse De Babylone.
                    QCM sur l'intrigue de Candide




Retourner à la page sur l'oral du bac de français !