Fable ou histoire

Victor Hugo - Les Châtiments





Plan de la fiche sur Fable ou histoire de Victor Hugo :
Introduction
Texte de Fable ou histoire
Annonce des axes
Commentaire littéraire
Conclusion




Introduction

Auteur :
Biographie de Victor Hugo
- 1852 : exil à Jersey après avoir incité le peuple parisien à la révolte après le coup d'état de Napoléon III (2 décembre 1851).
- 1853 : compose le recueil de poèmes Les Châtiments-> dénonce l'ambition et les crimes de Napoléon III.

Œuvre :
Le recueil de poèmes Les Châtiments mélange les pièces courtes et mordantes, les discours prophétiques, les chansons et les fables dans une grande liberté de ton.
Dans le court texte Fable ou histoire, inspirée de "Le Loup devenu Berger" de La Fontaine, Hugo fait la satire de Napoléon III -> imposteur monstrueux, un singe travesti en tigre.

Victor Hugo
Victor Hugo



Texte de Fable ou histoire


Télécharger Fable ou histoire - Hugo en version audio (clic droit - "enregistrer sous...")
Lu par Olivier Gaiffe - source : http://audiolivres.wordpress.com

Fable ou histoire


Un jour, maigre et sentant un royal appétit,
Un singe d'une peau de tigre se vêtit.
Le tigre avait été méchant ; lui, fut atroce.
Il avait endossé le droit d'être féroce.
Il se mit à grincer des dents, criant : Je suis
Le vainqueur des halliers, le roi sombre des nuits !
Il s'embusqua, brigand des bois, dans les épines
Il entassa l'horreur, le meurtre, les rapines,
Egorgea les passants, dévasta la forêt,
Fit tout ce qu'avait fait la peau qui le couvrait.
Il vivait dans un antre, entouré de carnage.
Chacun, voyant la peau, croyait au personnage.
Il s'écriait, poussant d'affreux rugissements :
Regardez, ma caverne est pleine d'ossements ;
Devant moi tout recule et frémit, tout émigre,
Tout tremble ; admirez-moi, voyez, je suis un tigre !
Les bêtes l'admiraient, et fuyaient à grands pas.
Un belluaire vint, le saisit dans ses bras,
Déchira cette peau comme on déchire un linge,
Mit à nu ce vainqueur, et dit : Tu n'es qu'un singe !

Jersey, le 6 novembre 1852.

Victor Hugo
Les Châtiments



Annonce des axes

I. Une fable divertissante
1. Des éléments traditionnels caractéristiques de la fable
2. Un récit dynamique

II. Une satire féroce
1. Une dénonciation virulente du pouvoir
2. Une dénonciation du peuple



Commentaire littéraire

I. Une fable divertissante

1. Des éléments traditionnels caractéristiques de la fable

- Formule d'ouverture traditionnelle : "Un jour" vers 1 -> rappelle les contes et ouvre la situation initiale. Elément perturbateur vers 2 => Hugo respecte le schéma narratif, la formule d'ouverture pique l'attention et la curiosité du lecteur.
- Animaux pour personnages : singe -> imitation / tigre -> cruauté et sauvagerie (renvoie à Napoléon III). Les bêtes, qui représente le peuple.
- Morale implicite : vers 20 -> le belluaire (= dompteur) révèle l'identité du singe déguisé ->  la vérité triomphe.

2. Un récit dynamique

- Entrée en action rapide : dès le vers 2 le lecteur sait que le singe se déguise.
- Rythme soutenu : brièveté du texte et actions au passé simple → gradation dans l'horreur et le rythme.
- Récit vivant : discourt direct -> rompe linéarité. Contre-rejet (vers 5-6) -> montre la vanité du personnage (contre-rejet = procédé métrique consistant à placer à la fin du vers un mot ou un groupe de mots qui appartiennent, par la construction syntaxique et le sens, au vers suivant grâce à un enjambement).


II. Une satire féroce

1. Une dénonciation virulente du pouvoir

- Date et lieux explicites: 1852, Jersey, 1 ans après le coup d'état de 1851. Cette information plonge fable dans une dimension actuelle pour le lecteur d'alors, et historique pour le lecteur d'aujourd'hui.
- Intervention figure historique : belluaire -> combat pour la vérité.
- Références au contexte social et politique : vers 7 à 11 -> liste des crimes de Napoléon III et assonance en [a] vers 8-9 -> personnage comme animal.
- Dénonciation des contradictions du singe dès le vers 1 : il est "maigre", pourtant son appétit est "royal" => Ridicule de ce personnage.
- Blâme du singe = blâme de Napoléon III : termes dévalorisant (vers 3 "atroce") => expressions pour faire paraître le singe comme un monstre.
- Ridicule du personnage : son action n'a rien d'extraordinaire car elle n'est pas visible ("le roi sombre des nuits" vers 6). Vers 11 : vit dans un antre, pas de personnage vivant autour de lui -> est obligé de se cacher et ne peut donc pas profiter de ses forfaits.
- Chute rapide : verbe au passé simple -> brutalité et humiliation

2. Une dénonciation du peuple

- Victor Hugo dénonce la lâcheté du peuple, qu'il compare à de simples "bêtes" (vers 17) => doule sens du mot bête.
- Crédulité du peuple, trompé par l'apparence du singe.
- Les bêtes ne font qu'admirer et fuir (vers 17). Hugo déplore la couardise du peuple qui a permis le coup de force de Napoléon III de 1851.
- Mais ce texte est aussi un appel à la révolte => belluaire = Hugo qui démasque Napoléon III.
- Le belluaire est le seul personnage humain de la fable car il est digne de l'être de par son comportement.
- Le belluaire s'oppose au personnage du singe car il n'est pas violent. Son combat se limite à "déchira cette peau". Le combat du belluaire se fait sans effort, il agit et "dit".





Conclusion

    Dans le court texte Fable ou histoire, Victor Hugo renvoie à un fait historique : le coup d'état Napoléon III de 1851.
    Victor Hugo, tel le belluaire de sa fable, révèle l'imposture. Il souligne le ridicule du personnage et sa prise de pouvoir abusive.
Fable ou histoire est un texte à portée universelle dénonçant tout pouvoir non légitime. C'est un apologue.

    => Ouverture sur "Le loup devenu berger" de La Fontaine : comme chez Hugo, le naturel revient très vite.




Retourner à la page sur Les Châtiments - de Victor Hugo !
Retourner à la page sur l'oral du bac de français 2017 !
Merci à Jeanne pour cette analyse de Fable ou histoire de Victor Hugo