Dom Juan

Molière

Acte I, scène 3

Etude de la pièce et de la tirade de Done Elvire (Ah, que vous savez… comme vous êtes.)






    La scène 3 de Dom Juan est une scène à dominante tragique puisqu’il s’agit d’une femme venant demander des comptes à son mari. Cette scène est traitée avec un contre point comique dans l’attitude de Dom Juan.

L’attitude de Dom Juan : Il est choqué car une femme de la haute société l’a suivie en brisant les convenances, et parce que Done Elvire ne s’est pas changée, elle n’en a pas pris le temps, cela montre qu’elle est prise par la passion.

Ici : Passion (patio = subir) différent de    raison (ratio = calcul)
        Cœur                         différent de    cerveau
- passion : ce que le cœur nous commande
- raison : ce que le cerveau nous commande

* Done Elvire est tellement sous l’emprise de Dom Juan qu’elle en oublie les règles sociales.
* Jeu de scène de l’acteur (Dom Juan) : refuser de regarder Done Elvire
Il y a deux explications à cela :
        - soit Dom Juan est complètement lâche
        - soit Dom Juan n’est plus intéressé par Done Elvire donc il ne voit plus aucun intérêt à lui parler.
        Dans ce cas les attitudes et le ton de Dom Juan seront différents.
* Dans un premier temps Dom Juan refuse de parler à Done Elvire ce qui permet de créer un contre pont comique (dans la double énonciation).
* L’embarras de Dom Juan (point de suspension) (« Mme à vous dire la vérité ») montre que c’est une personne cruelle et perverse.
* Dom Juan contre attaque :
- Discours cruel « je ne suis parti que pour vous fuir »
- Hypocrisie : il utilise un argument religieux : pour montrer à Done Elvire sa faiblesse, il dit qu’elle a préféré lui par rapport à la religion, il lui dit qu’elle a pris la mauvaise décision.
-> Ce discours est peu crédible car Dom Juan parle de la religion (alors qu’il ne croit nullement en Dieu) et il utilise des hyperboles, des exagérations, il y a le champ lexical de la religion « le ciel » « le couvant ».
- Dom Juan veut montrer que il peu blesser Done Elvire encore plus que ce qu’elle a fait, en utilisant les arguments du ciel. Elle a abdiqué sa pratique religieuse pour lui.

Attitude de Done Elvire :
« Daignez » = supplique prière
Ton ironique et amère : « au moins espérer »
Elle a tout de suite compris à qui elle avait affaire.

1ère tirade de Done Elvire :       Oui, je vois bien... vous justifier.

Première phrase : elle reprend les paroles de Dom Juan en les expliquant : elle fait un chiasme :

Il dit :      « surpris »           « attendais »
Elle dit :    « attendais »          « surpris »
* Elle confesse ses erreurs à Dom Juan et à Sganarelle. C’est un véritable examen de conscience auquel se soumet la jeune femme « je le confesse », elle était tellement prise par la passion qu’elle cherche des raisons.
        -> il n’y a plus passion (différent de raison)
* Elle reconnaît qu’elle a été manipulée par sa passion, elle est elle-même responsable de son aveuglement « je me suis forgé exprès »
* La raison la soutient enfin, contraste entre la passé (la passion) et le présent (la raison)
* Intervention de Dom Juan (« demandez à Sganarelle »)

-> Intermède comique de Dom Juan : - comique de situation : le valet n’est pas au courant de l’intimité de Dom Juan et de Done Elvire.
- comique de mot : « madame, les conquérants.. »
- comique de geste






2ème tirade de Done Elvire       Ah, que vous savez mal... comme vous êtes.

* Tirade d’une femme outragée qui réécrit le discours qu’aurait dû lui dire Dom Juan.
* Elle prend le dessus sur Dom Juan, elle se moque de lui et le méprise, elle se venge.
Cette tirade est composée de 3 parties :
            1)     elle constate l’embarras de Dom Juan (« …j’ai pitié »)
            2)     elle fait le discours du séducteur à la place de Dom Juan
            3)     conclusion (« voilà comme il faut vous défendre… »)
* Elle est faussement lyrique car Done Elvire exagère ses sentiments, donc cela devient comique. (Paroles hyperboliques, exagérées).
* Interrogations oratoires, anaphores : Done Elvire possède le langage comme Dom Juan.
* Elle est très amère, elle souffre (anaphores).Elle regrette qu’il ne lui est pas menti car elle aime encore Dom Juan mais elle l’accuse, le rabaisse quand même. Elle se rend compte qu’elle a était manipulée.

Réaction de Dom Juan

Réponse de Done Elvire :     ah ! Scélérat… ta perfidie.

* Sous le coup de la colère, Done Elvire tutoie Dom Juan (ce qui ne se fait jamais)
* Vocabulaire de la justice divine, de la vengeance :
« Crime » « venger » « offenser » « perfidie »
* Cela annonce l’acte III puisque les frères de la jeune femme viendront la venger, et l’acte V, quand la statue vient chercher Dom Juan.
* Ici, Done Elvire apparaît comme un personnage de la tragédie.
* Mélange de comique, tragique et pathétique dans la détresse de Done Elvire.

Retourner à la page sur Dom Juan !
Retourner à la page sur l'oral du bac de français 2022 !
Merci celui ou celle qui m'a envoyé cette analyse sur la scène 3 de l'Acte I de Dom Juan de Molière