La Cigale et la Fourmi

La Fontaine - Les Fables







Plan de la fiche sur La Cigale et la Fourmi - Jean de la Fontaine :
Introduction
Texte de la fable
Annonce des axes
Commentaire littéraire
Conclusion


Introduction

     La fable La Cigale et la Fourmi de Jean de la Fontaine occupe la première place dans le premier livre des Fables. Cette fable est une réadaptation d'une fable d'Esope (fabuliste du VIIème-VIème siècle av. J.-C.). La Fontaine appartient au courant littéraire du classicisme comme Boileau, Molière, Racine…
     Le monde réaliste et le monde lyrique ou artistique s'affrontent dans cette fable. Le premier est représenté par la fourmi, et le second par la cigale. La fourmi vit dans le sérieux en prévision de l'avenir, alors que la cigale vit dans l'instant présent sans se soucier du lendemain.

La Cigale et la Fourmi - Jean de la Fontaine - Illustration  G. Doré / L. Fournier
La Cigale et la Fourmi - Jean de la Fontaine - Illustration G. Doré / L. Fournier
Ici, les protagonistes de la fable sont représentés sous des traits humains


Texte de la fable


Télécharger La Cigale et la Fourmi - de La Fontaine en version audio (clic droit - "enregistrer sous...")
Lu par René Depasse - source : litteratureaudio.com

La Cigale et la Fourmi

La Cigale, ayant chanté
Tout l'été,
Se trouva fort dépourvue
Quand la bise fut venue :
Pas un seul petit morceau
De mouche ou de vermisseau.
Elle alla crier famine
Chez la Fourmi sa voisine,
La priant de lui prêter
Quelque grain pour subsister
Jusqu'à la saison nouvelle.
"Je vous paierai, lui dit-elle,
Avant l'Oût, foi d'animal,
Intérêt et principal."
La Fourmi n'est pas prêteuse :
C'est là son moindre défaut.
Que faisiez-vous au temps chaud ?
Dit-elle à cette emprunteuse.
- Nuit et jour à tout venant
Je chantais, ne vous déplaise.
- Vous chantiez ? j'en suis fort aise.
Eh bien ! dansez maintenant.

La Fontaine, Les Fables



Annonce des axes

I. Un récit efficace
1. Un récit simple
2. Un récit attrayant
3. Une fable

II. L'opposition de deux mondes
1. Le monde réaliste et austère de la Fourmi
2. Le monde lyrique et artistique de la Cigale

III. L'absence de moralité ?
1. Le choix du bestiaire dicté par la visée didactique
2. Une morale implicite ?



Commentaire littéraire

I. Un récit efficace

1. Un récit simple

Utilisation de vocabulaire simple, de phrases courtes.
L'histoire également est simple, et comporte deux personnages seulement.

2. Un récit attrayant

Utilisation du discours direct rendant la fable vivante.
Rimes suivies puis croisées => changement.
Utilisation de vers courts : heptasyllabes et trisyllabes => lecture rapide.

3. Une fable

Les animaux sont personnifiés et parlent => Fable.
Portée universelle : indice spatiaux et temporels vagues, époque indéterminée.


II. L'opposition de deux mondes

La fable est construite sur une opposition : antagonisme entre la Cigale et la Fourmi et entre deux modes d’existence représentant des valeurs différentes.

1. Le monde réaliste et austère de la Fourmi

La Fourmi est prévoyante et a mis de la nourriture de coté en prévision de l'hiver. Sa prévoyance est connue puisque la Cigale se précipite chez elle lorsqu'elle a faim.
La Fourmi est en position de force dans la fable, car elle possède la nourriture (= richesse).
« Que faisiez-vous » : question rhétorique car la Fourmi connaît la réponse mais veut faire avouer la Cigale.
« Eh bien ! dansez maintenant » : réponse brève qui ne prête pas à discussion. Impératif montrant la supériorité de la Fourmi. Ses paroles terminent la fable.

2. Le monde lyrique et artistique de la Cigale

« La Cigale, ayant chanté / Tout l'été » => répétition du son [té], comme une chanson.
La Cigale rêve d'un art où elle pourrait ignorer la réalité du monde. Pourtant, cette réalité se rappelle à elle par un besoin fondamental : se nourrir (« crier famine »).
La Cigale souhaite l'aide de la fourmi, comme un artiste a recours à un mécène pour vivre (mécène = Personne qui aide financièrement, par goût des arts, un artiste) => Position d’infériorité.
Mais cette insouciance peut mener la Cigale à sa perte :
- « fort dépourvue » -> mis en valeur car à la rime.
- « Pas un seul petit morceau » -> pas et petit sont redondants => insistance sur l'absence de nourriture.


III. L'absence de moralité ?

1. Le choix du bestiaire dicté par la visée didactique

Cette fable met en scène très classiquement deux animaux.
Le comportement de la Cigale et la Fourmi sont effectivement ceux de la vie animale (la cigale chante l’été, la fourmi travaille sans cesse, accumule de manière très organisée).
Mais ces comportements sont également des archétypes de comportements humains : la dépense et l’épargne, le partage et l’égoïsme, la préoccupation de l’art et celle de l’économie…
Les animaux symbolisent des défauts ou qualités => allégorie.

2. Une morale implicite ?

Cette fable ne présente pas de morale explicite.
Faut-il être prévoyant comme la Fourmi, mais alors tolérer l'égoïsme de la Fourmi ?
Ou faut-il jouir de l'instant présent comme la Cigale ?

Pourtant, au contraire de l'égoïsme de la Fourmi, la Cigale a un comportement altruiste car son chant profite à tous ceux qui l'entendent.
La Cigale est valorisée par la Fontaine :
- politesse (« La priant de »),
- demande un prêt, et s'engage à le rembourser avec intérêts => honnêteté de la Cigale,
- La Fontaine insiste sur la petite quantité demandée par la Cigale (« Quelque grain pour subsister »),

Alors que la Fourmi est dévalorisée :
- « La Fourmi n'est pas prêteuse : / C'est là son moindre défaut.  » -> insiste sur le fait que la fourmi n'est pas prêteuse,
- personnage strict, donnant des ordres.

La Fontaine ne prend donc pas explicitement parti entre la prévoyance de la Fourmi et la jouissance du temps présent de la Cigale. Cependant, condamner la Cigale et condamner l’art au profit de la vie pratique, n'aurait-ce pas été se condamner lui-même ?



Conclusion

     La fable La Cigale et la Fourmi de Jean de La Fontaine, sans morale apparente, est pourtant bien un apologue et une argumentation indirecte qui s’efforce de convaincre et de persuader le lecteur, mais de façon suggérée.




Si vous avez aimé cette analyse de La Cigale et la Fourmi de Jean de La Fontaine, vous aimerez aussi les analyses des fables suivantes :



Retourner à la page sur l'oral du bac de français 2017 !
Merci à celui qui m'a envoyé cette analyse sur La Cigale et la Fourmi de La Fontaine